Les jours de Poya au Sri Lanka

Les jours de Poya au Sri Lanka

Lors de votre voyage au Sri Lanka, vous avez de grandes chances d’être confrontés à un jour de Poya.
Mais qu’est-ce qu’un jour de Poya ?
Que faut-il faire ce jour-là ?
Quels sont les coutumes ?

Dans cet article, on vous explique tout à propose de ce jour si important dans la religion Bouddhiste

 

Qu’est ce qu’un jour de Poya ?

Le jour de Poya est célébré à chaque pleine lune, selon les années, on peut donc célébrer 13 ou 14 fois, les fêtes de Poya.

Chaque Poya est différente et porte donc un nom différent, elles représentent toutes un événement clé de la vie de Bouddha.

Un moment important dans la religion Bouddhiste.
Comme vous vous en doutez ces jours sont sacrés et donc fériés.

 Les traditions et coutumes des jours de Poya

Tout d’abord, il faut savoir que durant les jours de Poya, la consommation de viande et d’alcool est strictement interdite.
Vous ne trouverez donc pas de viande dans les supermarchés ni d’alcool dans les wine stores.

Maintenant que nous avons mis la lumière sur ce point important, voici quelques explications supplémentaires sur les traditions et les coutumes observées durant les jours de Poya.

Le mot Poya est un lointain dérivé de « jour de jeûne » (merci Wikipédia pour l’info).

Certains bouddhistes pratiquants observent d’ailleurs un jour de jeûne.
Mais comme dans chaque religion, l’adaptation selon les personnes est différente.
Par exemple, notre dame de maison elle, ne va pas jeûner toute la journée, elle mangera mais après être allée au temple, je vous explique.

Après s’être levée très tôt, elle va cuisiner pour Bouddha des offrandes qu’elle déposera au Temple.
Vers 10-11h après avoir pris une bonne douche (il faut être parfaitement propre pour se rendre au temple), elle va enfiler une belle robe blanche et se rendre au Temple de la dent à Kandy.
Elle pourra enfin donner les différentes offrandes qu’elle a soigneusement préparées, la nourriture qu’elle a cuisinée le matin, mais aussi des fleurs qu’elle aura soigneusement cueillies et ce toujours avec les mains propres.
La pendant plusieurs minutes et parfois des heures, elle va prier, allumer de l’encens et des bougies.

Après ces rituels, elle pourra enfin à son tour se restaurer.

Comme dit plus haut, les jours de Poya sont des jours fériés, les enfants n’ont donc pas école, les banques sont fermées et la grande majorité des magasins ferment à partir de 13-14heures.
Les Sri Lankais bouddhistes profitent donc de ce jour pour se retrouver en famille et se rendre au temple.

Lorsque ce jour tombe un vendredi comme aujourd’hui, nombreux sont ceux à partir à Anuradhapura où de nombreuses cérémonies se déroulent en ce jours sacré, comme celle du drapage.
Une cérémonie splendide où des centaines de pèlerins transportent avec le plus grand soin d’immenses draps aux couleurs du drapeau bouddhiste qui seront attachés à la base des stupas par les moines.

Le célèbre arbre de Boddhi n’est pas en reste, il est le lieu le plus visité d’Anuradhapura.
Si habituellement, une atmosphère toute particulière y règne, les jours de Poya rendent cet endroit encore plus incroyable.

Les jours de Poya les plus importants :

Chaque pleine lune représente une étape importante dans la vie de Bouddha.
Parmi ces différentes étapes, voici quelques unes des plus importantes et plus célébrées sur l’île.

Poya Vesak célébré en mai
La fête de Vesak, également appelée la fête des lumières est tout simplement incroyable.
Elle célèbre à la fois à la naissance, l’éveil et la mort de Bouddha.
Les villes se parent de mille et une lumières. Des centaines de lanternes de toutes les couleurs décorent les rues et les maisons.
Un magnifique spectacle à ne pas louper.

Poya Poson célébré en juin
Cette fête célèbre l’arrivée du Bouddhisme au Sri Lanka.
Le jour précédent, le jour J et parfois plusieurs jours après, de la nourriture et des boissons sont distribuées gratuitement dans les rues. Les Sri Lankais n’hésiteront pas à faire arrêter votre voiture afin de vous offrir quelques sucreries et rafraîchissements.

L’Esala Perahera célébré entre juillet et août
10 jours durant, une relique de la dent de Bouddha est transportée dans les rues de la ville de Kandy.
Une procession énorme réunissant les plus grands danseurs de l’île, mais aussi des cracheurs de feu, des musiciens et des éléphants domestiqués.
Notre article complet juste ici -> L’Esala Perahera, la grande fête de Kandy.

 

Nous espérons que grâce à cet article vous en savez un peu plus sur les jours de Poya au Sri Lanka.
Un dernier point important que nous aimerions aborder avec vous est le suivant.

Durant ces jours sacrés, les temples sont très fréquentés.
Les Bouddhistes prient, chantent et apportent de nombreuses offrandes.
Il règne dans les lieux de culte une atmosphère particulière et il est très important en tant que touristes d’adopter un comportement adéquat.

 

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux =)

Vous pouvez également aimer notre page Facebook et nous suivre sur Instagram et échanger avec d’autres voyageurs sur le groupe facebook de notre blog.

Merci pour votre soutien ❤

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.