À la rencontre des Veddas

À la rencontre des Veddas

En juin dernier, lors de notre troisième tour de l’île ( l’itinéraire juste ici ) nous sommes partis à la rencontre des Veddas.
Une rencontre particulière, qu’il nous tardait de réaliser.
On va donc vous raconter tout ça.

Qui sont les Veddas :

Ce peuple descend des aborigènes Austro-Asiatiques, les tout premiers habitants du Sri Lanka.
Les Veddas ont beaucoup migré sur l’île.
Les contraintes climatiques et l’évolution de l’homme les ont poussés à quitter les grottes et la jungle pour descendre dans les plaines.
L’évolution les a contraints à changer régulièrement d’habitat et au fil des années le nombre de Veddas n’a cessé de régresser.
Aujourd’hui, la tribu des Veddas compterait environ 4 000 personnes réparties dans 3 villages.

La tribu des Veddas essaie tant bien que mal de résister à la modernisation et continue à vivre principalement de la chasse et de la pêche.
Ils parlent leur propre dialecte ce qui rend les échanges un peu compliqués mais vraiment marrants.
Les traditions occupent une place importante dans leurs vies, la hiérarchie des membres de la tribue est parfaitement intégrée et respectée.
Si les Veddas ont conscience que l’argent est devenu indispensable pour acheter certaines denrées ou payer les permis de chasse par exemple, ils ne souhaitent pas pour autant devenir une sorte de zoos humains.
Ils aiment leur mode de vie et souhaitent le préserver.
Il ne faut donc pas s’attendre à se rendre dans leur vrai village.

Photo by Charles Gabriel Seligman

Un vrai faux village de Veddas

Nous avons eu la chance de visiter un de ces villages, je vais essayer de vous en dire un peu plus sur ce vrai faux village tout en pesant mes mots.
Parler d’un peuple qui a choisi de vivre reculé n’est pas chose facile.
Je ne suis personne pour les juger, je souhaite simplement vous donner mon ressenti et vous expliquer la façon dont nous avons vécu ces rencontres.

Lorsque nous sommes arrivés à l’entrée du « village » nous avons été accueillis par Pathabuwa, un jeune d’une vingtaine d’années, portant uniquement un sarong.
Il s’est proposé d’être notre guide moyennant quelques roupies.

Tout d’abord, nous arrivons sur une sorte de parking avec au centre plusieurs artisans. Tous vendaient des objets fabriqués dans le village.
Pathabuwa, nous a alors directement emmenés à la caisse électronique du village, les souvenirs ça serait pour plus tard.
Visiter le village est donc payant et l’électricité est au rendez-vous.

La visite commence donc par le musée, dans lequel il est interdit de prendre des photos.
Cet énorme musée est une mine d’informations !
De l’histoire des premiers hommes qui vivaient dans les grottes en plein cœur de l’île à leur migration dans les plaines en passant par les différentes techniques de chasse.
Leurs coutumes et leurs traditions, les outils utilisés pour la chasse, leurs religions.
Ce musée, un peu particulier a été superbement réalisé.

Outre le musée, ce « village » comprend quelques maisons faites avec de la boue séchée et de la paille.

Nous avons voulu les visiter, mais nous avons constaté qu’elles étaient… toutes vides !

Pathabuwa, nous explique alors que ce « village » de Veddas, est en réalité, la reproduction d’un ancien village.
Les maisons des membres de la tribu sont tous éparpillés dans la forêt environnante, seule la salle ou le grand chef reçoit est véritablement utilisée.
Comme dit plus haut, ce peuple souhaite garder ses traditions et son mode de vie intacts.
Faire visiter les maisons dans lesquelles ils vivent, les transformerait en « zoo humain » et c’est exactement ce qu’ils ne veulent pas.
D’ailleurs, qui le voudrait ?

 

Partager un moment avec les Veddas, est ce réellement possible ?

Conscients que les touristes veulent autre chose que visiter un faux village, les Veddas, proposent effectivement de passer du temps dans leur communauté.

Toujours moyennant de l’argent, vous pouvez partir chasser avec eux, assister à un feu de camp autour duquel vous pourrez entendre leurs traditionnels chants, assister à une démo de danse ou pour les plus téméraires partir en expédition dans la jungle toute une nuit.

Je ne pourrais pas vous parler de ces expériences car nous n’en avons fait aucune, un côté un peu trop commercial à notre goût et qui perdait son authenticité.
Pas vraiment ce que nous recherchions.
Conscient de cela Pathabuwa, a tout de même tenu à partager avec nous une petite partie de son quotidien, il nous a montré la maison de son grand père.
Une petite maison en boue séchée, sans eau et sans électricité qui ne comptait qu’un simple lit et une étagère pour les ustensiles de cuisine.
Un petit espace entre deux cailloux faisait office de four.
A l’extérieur de la maison, d’un côté se trouvait l’espace pour le feu et de l’autre côté un mini potager, ou il cultivait quelques haricots et du manioc.

Le chef du village des Veddas

Le jour de notre venue au « village » nous avons eu la chance de rencontrer LE chef du village, Uruwarige Wannila.
Cet homme est respecté dans toute l’île et de nombreux fidèles font le déplacement jusqu’à lui seulement pour avoir la chance de le voir. Quasiment toutes les personnalités publiques du Sri Lanka, hommes d’affaires, ministres et même les présidents ont un jour rencontré le chef Vedda Uruwarige Wannila.

Notre feed back

Notre rencontre avec le peuple des Veddas et plus particulièrement Pathabuwa a été très enrichissante.
Même si la barrière de la langue s’est fait ressentir, nous avons été heureux de ces moments.
Nous en avons appris beaucoup plus sur leur mode de vie et disons le honnêtement ce genre de rencontres, remet les pendules à l’heure.
Si vous souhaitez vous aussi rencontrer cette tribu, gardez bien en tête que vous n’êtes pas dans un zoo, que ces personnes sont des êtres humains et que non vous ne pourrez pas faire irruption dans leurs maisons comme bon vous semble.

Même si vous payez pour partager des moments avec eux, il faut comprendre que, pour la plupart, s’ils acceptent d’être mis en scène de la sorte c’est plus par nécessité.
Cette tribu a décidé de vivre reculée et il y a de nombreuses raisons à ça, des raisons qui leurs sont propres et qu’il est important de respecter.

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux =)

Vous pouvez également aimer notre page Facebook et nous suivre sur Instagram et échanger avec d’autres voyageurs sur le groupe facebook de notre blog.

Merci pour votre soutien ❤

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.