Moustiques, sangsues et punaises de lit, ces petites bêtes qu’on aimerait bien fuir !

Moustiques, sangsues et punaises de lit, ces petites bestioles ont le chic pour gâcher les vacances.
Comment les éviter, s’en débarrasser et même se soigner, on vous dit tout !

Les punaises de lit :

Vous êtes nombreux à nous avoir rapporté via le groupe facebook du blog, des cas de punaises de lit !
Malheureusement, une fois que ces charmantes bêtes vous ont rencontré, il sera bien difficile de s’en séparer.
Les punaises de lit raffolent des literies à l’hygiène douteuse. Si vous apercevez des petites taches de sang sur les draps, matelas ou bien même sur les murs proches de votre lit, alors fuyez !

Si vous n’avez pas forcément repéré ces signes et que vous vous réveillez le lendemain matin avec des lignes régulières de petits boutons rouges, ne cherchez pas les punaises ont festoyé durant votre sommeil !

S’en débarrasser est un vrai casse tête !

Tout d’abord, lavez tout votre linge le plus rapidement possible, plus vous le lavez à haute température et plus vous aurez de chance de vous débarrasser d’elles.
Si vous pouvez également laver vos sacs et chaussures, n’hésitez pas une seule seconde.

Lors de votre retour en France, il est vivement conseillé d’apporter TOUTES vos affaires chez le pressing, le plus rapidement possible, et surtout de ne pas pénétrer dans votre maison avec des vêtements vous ayant servi lors de votre voyage.
L’astuce consiste à vous faire apporter des vêtements propres à l’aéroport et de vous y changer directement.

Les sangsues :

Elles sont surtout présentes dans les régions humides (ça sent le vécu à Kitulgala et à Ella ^^ ) ainsi que les forêts denses telles que la forêt de Sinharaja et les Knuckles.

Un moyen simple de les éloigner de vos petits mollets et de porter, en plus, de vos chaussures de marche, des grandes chaussettes et de vous badigeonner de gros sel.

Comment détacher une sangsue ?

La première étape consiste à repérer la ventouse orale de la sangsue, ensuite faites glisser doucement et délicatement votre ongle sous la ventouse de la sangsue afin de lui faire lâcher prise.

Une fois cette étape réalisée, détachez la queue de la sangsue.

Attention, une fois détachée, elle essayera de se coller de nouveau à votre peau, soyez réactif et jetez la suffisamment loin de vous.

En aucun cas, il ne faut pas tenter de l’arracher !
Vous risquez surtout de ne laisser que la ventouse collée à votre peau, et là vous allez avoir du mal à vous en débarrasser !

Une fois la sangsue retirée, il est possible que vous saigniez de façon abondante, appliquez une compresse, une bande ou le mieux de la gaze sur la plaie jusqu’à l’arrêt des saignements.

Enfin, assurez-vous de bien avoir nettoyé la plaie, même si les sangsues ne transmettent pas de maladies à l’homme, un risque d’infection persiste.
Le mieux est donc de bien nettoyer votre plaie avec de l’eau tiède et du savon et de la protéger avec un bandage pour éviter les bactéries.

Si vous observez des signes d’infection, tels que des rougeurs, du pus, une inflammation ou de la fièvre par exemple, il est vivement recommandé de consulter un médecin.

©2019_Un_Passeport_En_Cavale_Sri_Lanka__Sangsues_Punaises_Moustiques_Tous_Droits_Réservés_0123

Et les moustiques dans tout ça ?

Les moustiques sont responsables de nombreuses maladies, c’est donc un problème qu’il faut prendre au sérieux.
On vous résume les principales infections qu’ils causent ici sur notre belle île.

Commençons par une bonne nouvelle, comme nous vous l’annoncions dans notre article sur les vaccins et maladies au Sri Lanka, la malaria (le paludisme) a été éradiquée, l’OMS a officiellement déclaré le Sri Lanka « free » en 2016.

L’encéphalite japonaise, elle est très présente en Asie et en Indonésie, on la retrouve même dans l’extrême Nord de l’Australie.
Contrairement à la dengue, il est tout à fait possible de se faire vacciner.

Notre plus grande ennemie, la dengue :

S’il y en a bien une qui persiste, c’est elle et ne cherchez pas, il n’existe à ce jour aucun vaccin !
Les moustiques sont très présents au Sri Lanka et il est important d’adopter quelques précautions, avant de vous dévoiler quelques astuces, on vous en dit plus sur cette maladie transmise par le moustique tigre.

La dengue est une sorte de grosse grippe tropicale, transmise par le moustique tigre.

©2019_Un_Passeport_En_Cavale_Sri_Lanka__Sangsues_Punaises_Moustiques_Tous_Droits_Réservés_012

Si vous avez contracté la maladie, fièvre, courbatures, maux de tête et nausées seront donc votre quotidien pendant une quinzaine de jours.
Bien qu’il n’existe pas de traitement à part du repos et boire beaucoup d’eau, il est recommandé de consulter un médecin afin de suivre l’évolution de la maladie.

De plus, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et surtout l’aspirine sont contre-indiqués car ils fluidifient le sang.

Alors quelles précautions prendre ?

Tout d’abord, sachez que les moustiques sont particulièrement friands des jours de pluie, mais ils aiment également venir déguster votre sang aux premières heures de la journée et le soir à partir de 17h00.
C’est simple, nous à la maison on ferme toutes les fenêtres et on allume les clims.

Des gestes simples mais efficaces :

  • On évite de sortir entre 6h00 et 8h00 et de 17h00 à 19h00.
  • Si vous décidez tout de même d’aller vous promener, portez des vêtements longs.
  • Certains moustiques arrivent tout de même à piquer à travers les vêtements, pour ma part, je me badigeonne quand même de répulsif.
  • Toujours avoir un répulsif à moustiques! Un indispensable à prendre dans la valise.
    Le cinq sur cinq tropic fonctionne très bien, mais il est plein de DEET, ce qui est extrêmement mauvais pour votre peau et votre santé.

Le mieux est donc de le faire vous-même à base d’huiles essentielles.

Nous avons également testé les bracelets mais, ils ne sont pas vraiment efficaces ici, je ne vous le recommande donc pas.

  • Toujours avoir une prise anti moustique dans sa chambre !
  • Une moustiquaire est un gros plus ! A condition qu’elle ne soit pas remplie de trous ! Mais comme vous avez lu notre article : Que mettre dans sa valise ? Vous avez pensé à prendre du scotch et combler ainsi les petits trous =p
  • Les moustiques raffolent des eaux stagnantes, les éviter éloigne le risque de piqûres.

©2019_Un_Passeport_En_Cavale_Sri_Lanka__Sangsues_Punaises_Moustiques_Tous_Droits_Réservés_021

Il existe également en France, des lessives imprégnées de répulsif à moustiques, nous n’en avons pas trouvé ici sur l’île, nous ne pouvons donc pas vous donner de retour sur le sujet.

Mais si certains lecteurs ont testé, on est preneurs !

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux =)
Vous pouvez également aimer notre page Facebook et nous suivre sur Instagram et échanger avec d’autre voyageurs sur le groupe facebook de notre blog.

Merci pour votre soutien ❤

 

 

 

 

 

6 commentaires sur “Moustiques, sangsues et punaises de lit, ces petites bêtes qu’on aimerait bien fuir !

  1. Coucou,
    Ah j’ai tellement horreur des moustiques, en plus ils m’adorent ! Alors en général j’use et abuse de produits : prise anti-moustique, spray répulsif et si je suis piquée j’ai un spray pour ne pas me gratter, un soin pour traiter la piqûre et des antihistaminiques car je fais souvent des réactions allergiques…
    Heureusement qu’il existe des solutions en tout cas !
    Des bisous 🙂

    J'aime

    1. Effectivement tu es sacrément équipée !
      Et j’avoue que je suis comme toi, les moustiques m’adorent du coup je me badigeonne en permanence de produits =)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.