Java, ses volcans et le temple de Borobudur

On a toujours un petit pincement au cœur lorsque l’on quitte un endroit (surtout une île comme Bali ) mais à la découverte de Java, ce même petit pincement se transforme en grosse dose d’adrénaline =)

Java, une île volcanique au centre de l’Indonésie, qui abrite plus de la moitié de la population.

Que voir et que faire à Java ?

Java c’est 128 297 km². Encore une fois, il a fallu faire des choix !

Ne disposant que de 6 jours, nous avons décidé de miser en priorité sur les volcans les plus célèbres. Pour info, l’île de Java, compte 45 volcans, oui oui  45 et même si on est passionné ça fait beaucoup !
La ville de Yogyakarta, elle, est un choix stratégique, un excellent point de départ pour visiter, tout d’abord la ville, découvrir sa richesse culturelle, mais aussi pour visiter les nombreux temples et notamment Borobudur.

L’île de Java est principalement de religion musulmane, alors les filles, pour éviter les regards insistants, couvrez-vous !

Alors que voir, que faire sur l’île de Java ?

On vous dévoile notre top 10 !

1) Le Kawah Ijen
Je pense que vous l’avez compris, ce volcan est mon coup de cœur de l’aventure.
Alors oui, vous expliquer ce qui le caractérise c’est bien, mais vous raconter son ascension, c’est carrément mieux.
Retour donc sur une matinée pas comme les autres.
4h00 du matin, ça pique mais c’est LE moment !
​L’ascension du Kawah Ijen commence !
Cet incroyable volcan est connu pour sa beauté à couper le souffle et ses célèbres porteurs de souffre.
Situé à 2 380 mètres d’altitude, il abrite le lac le plus acide au monde, offrant un spectacle unique que ce soit en journée ou la nuit.
Lors de votre ascension vous croiserez énormément de mineurs qui portent sur leur dos,
répartis dans deux paniers, des blocs de souffre pesant entre 70 et 90 kilos.
Outre le spectacle incroyable qui va s’offrir à vous, le côté humain est tout autant important. Les porteurs ont un travail épuisant et pourtant, tous prendront le temps de poser pour nos photos.
L’un d’entre eux m’aidera même à descendre au cœur du volcan.
Il est 6 heures lorsque nous arrivons au premier arrêt, la station de pesée.
C’est l’endroit où les porteurs pèsent mais aussi laissent leur paniers. Ils reviendront les chercher dans un second temps.
De la station de pesée au parking de départ, le chemin est le plus facile et donc le moins fatiguant, les porteurs peuvent alors refaire « facilement » les aller / retours pour prendre leurs paniers, ils sont payés en fonction de la quantité rapportée. Alors forcément il faut optimiser ses forces.

©2019_Un_Passeport_En_Cavale_Java_Tous_droits_réservés_024
Nous sommes à mi-chemin du sommet, alors on repart.
Nous croisons une centaine de porteurs, inutile de vous dire que l’ascension est fatigante et que, contrairement à eux, nous nous n’avons pas 80 kg sur les épaules.
Arrivée en haut du volcan, nous voyons enfin le lac d’acide !
Impossible d’en rester là, nous voulons en voir plus, nous voulons voir le lac de près ! Notre guide, lui, nous attendra là. En effet, en théorie, seuls les porteurs peuvent accéder au cratère… en théorie.

©2019_Un_Passeport_En_Cavale_Java_Tous_droits_réservés_01Les vapeurs émise par le volcan, rendent l’air difficilement respirable, elles attaquent également, les muqueuses, les yeux et la peau, alors un conseil, si vous n’avez pas de masques, humidifiez une écharpe ou un foulard.
Une fois tout en bas, c’est un véritable spectacle qui s’offre à vous.
Un spectaculaire camaïeu de couleur !
Le jaune canari de la roche contraste parfaitement avec le bleu du lac !
Un spectacle grandiose.

2) Le Mont Bromo
Encore un départ à 4h00 du matin, mais cette fois c’est en 4×4 et nous ne sommes pas les seuls.
Tous les tours opérateurs de l’île proposent la même chose : admirer le lever du soleil
sur le volcan. Autant vous dire que vous n’êtes pas seuls et c’est le gros point noir de cette excursion.

La découverte du Mont Bromo se divise en 3 étapes :
La première :
–  Le volcan Penanjakan, est LE point de vue idéal. Il offre un panorama unique sur Bromo, sa mer de sable noir et, en arrière-plan le Semeru qui est toujours actif.
La deuxième :
– La mer de sable noir ! Vous êtes obligés de la traverser pour pouvoir accéder au volcan.
La troisième :
– Le volcan ! Encore quelques marches à gravir et vous y êtes ! Retournez vous et admirez le spectacle.

L’accès à Penanjakan est complètement bouché !
Une horde de 4X4 s’entassent dans la rue. Pas d’autre choix que de continuer à pied.
Il y a des centaines de touristes et de locaux.
On se dépêche de trouver LE bon point de vue et c’est parti pour le spectacle.

En re-descendant , on traverse  la mer de sable noir jusqu’au pied du Bromo, des dizaines de dresseurs de chevaux vous attendront pour vous proposer de faire le chemin à dos de cheval.
Les pauvres, ils n’ont pas l’air en forme, hors de question de monter dessus !
Nous ferons le chemin à pied.
L’ascension du Mont Bromo est assez simple, il vous suffit de monter les marches,
et, une fois en haut, de contempler le spectacle. Un paysage lunaire s’offre à vous.
Je garderai toujours en tête ce moment, c’était incroyable !
Vous ne pouvez pas passer à côté.

11811325_10153601868934925_2229427433693093064_n
CONSEILS PRATIQUES
Pour vous loger, je vous conseille, de choisir le village de Cemoro Lawang, très près du volcan, il offre une vue incroyable sur le mont Bromo.
Bon par contre, ne soyez pas trop regardants sur l’hôtel.
Les touristes ne restent jamais plus d’une nuit donc les hôtels sont une simple étape
​ et forcément le confort et la propreté ne sont pas vraiment au rendez-vous.

3) Borobudur :
Le plus grand monument bouddhiste du monde !
Le temple a été oublié pendant plus ou moins huit siècles, progressivement recouvert par la végétation. Les colons britanniques  l’ont redécouvert et déterré en 1814.
Une construction impressionnante qui trône majestueusement, depuis plus d’un millénaire, au milieu d’une jungle luxuriante et où la magie de ses stupas de pierre sur fond de jungle tropicale et de montagnes rendent l’endroit magique !
Une véritable terre sacrée, un lieu de pèlerinage et il y a donc beaucoup de monde.
Aujourd’hui, Borobudur est Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco c’est, sans aucun doute, l’endroit à ne pas louper.

​4 ) Le volcan Merapi
Ce volcan, est considéré comme le plus actif et le plus dangereux d’Indonésie. En 2010, une violente éruption volcanique a eu lieu et de nombreuses traces de son passage sont encore visibles.
Nous sommes passés à travers des villages totalement détruits, c’est assez impressionnant.
Un petit peu plus loin, nous croisons des pelleteuses et des grues, elles creusent dans la terre et de la fumée en sort !
Oui oui de la fumée ! La dernière coulée remonte à 5 ans (nous avons fait ce voyage en 2015) et la terre était toujours chaude !

5) Le Palais Royal, le Kraton, puis le Taman Sari
Le Kraton, le palais du Sultan, est toujours habité mais certaines parties sont ouvertes au public, ce qui nous permet d’en apprendre un petit peu plus sur le passé et la culture de Java.
Chaque jour, un spectacle est proposé dans le Palais, le moyen idéal de découvrir encore un peu de tradition Javanaise.
Non loin de là, Le TamanSari ou Water Castle, nettement moins bien entretenu que le Kraton mais un lieu plein de charme.

6) Les temples de Pawon & Mendut
Nettement moins touristiques que leur voisin Borobudur, et situés à seulement 3 km de ce dernier, les temples de Pawon & Mendut sont construits en pierres volcaniques et dans la lignée de Borobudur.

7)  Prambanan
C’est le plus grand ensemble shivaïte d’Indonésie, il compte pas moins de 240 temples.
Construits entre le IXème siècle et le Xème siècle, la vie des temples a été rythmée par les écroulements (merci les séismes et les éruptions volcaniques).
Redécouverts au XVIIème siècle, les temples ne sauront restaurés que 3 siècles plus tard, en 1918.

8) Prendre le train
Pour rejoindre Yogyakarta, le plus simple c’est de prendre le train.
Passer par le marché de Probolingo, non loin de la gare.
Un petit marché local y est installé, l’endroit parfait pour acheter des fruits.
5 heures de train, il faut bien faire des provisions !

9) Déguster un  Chap Chai
Un célèbre plat sino-indonésien, un régal !
C’est un mélange de différents légumes sautés dans un wok accompagné de riz, selon les recettes les légumes changent et certains comptent même de la viande.

10) Malioboro Street ou les Champs-Élysées de Yogyakarta
Flâner dans les rues de Yogyakarta est compliqué !
C’est une ville très bruyante, très polluée et la circulation y est vraiment difficile, de plus la pauvreté est présente à chaque coin de rue.
Seuls les « Champs-Elysées » restent pratiquables bien que cette artère soit aussi bondée.
La rue Malioboro consiste en un enchaînement continu de boutiques et de stands de marché.
On y trouve quelques souvenirs, mais aussi et surtout des vêtements. La spécialité de Java est le batik, un beau tissu aux reflets dorés que beaucoup d’Indonésiens portent sous la forme d’élégantes chemises.
Qui dit « Champ-Elysées » dit prix élevés !
​Pensez à négocier !

On espère que cet article vous a donné envie de visiter l’île de Java, n’hésitez pas à partager vos retours avec nous =)

Prochaine étape pour nous les îles Gilis, et vous ?

8 commentaires sur “Java, ses volcans et le temple de Borobudur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.